Episode 1: Brisons le tabou

Bonjour à toutes et à tous.

Dans ce podcast, nous allons parler de santé mentale sans tabou. Nous allons aborder des thèmes variés dans le but de toucher tout le monde. La santé mentale est encore tabou. Pour autant, comment vivre une belle vie si nous n’allons pas bien dans notre tête? Nous pouvons tous être touchés de ces maux. Nous allons tous aller mal malheureusement une fois dans notre vie. Ce podcast a pour but de libérer la parole, et de nous faire sentir moins seul.e. J’aimerai en parler à travers vos témoignages.

N’hésitez pas à m’envoyer vos témoignages à mon mail : conseilsdepauline@gmail.com.

Vous pouvez me parler de tout. Votre sensibilité, votre dépression, votre problème au travail, dans votre famille, vos angoisses, insomnies, votre timidité … Il n’y a pas de limites, vous pouvez me parler de tout. Si vous désirez être anonyme, précisez le moi par mail. J’espère que ce podcast vous plaira, qu’il vous aidera, vous donnera des clés.

Aujourd’hui, je vous présente le podcast. Je vous explique quel en est le but, et de quoi nous allons parler.

Je vous retrouve très vite

Pauline

3 comments

Add Yours
  1. alain

    Oui la santé mentale est taboue… j’ai eu droit à mon cancer, alors là c’était « ho mon pauvre, holàlà… bref ».. toutes les pleureuses…
    S’en est suivie une grosse dépression (j’en émerge à peine après cinq ans)… Et là le discours fut différent : « tu t’écoutes trop, de quoi te plains tu, t’es en vie, tu t’en es sorti… » etc.. Je n’avais plus de problème physique donc plus le droit de me plaindre, plus le droit de souffrir.
    Et pourtant la souffrance psychologique qui a suivie la souffrance physique fut presque pire.
    Ce fut une profonde remise en question de ma vie, une perte de sens totale, perte de repère… Mais je n’avais plus aucune raison de me plaindre puisque j’étais toujours en vie. Mais ce n’est pas si simple.
    Et les personnes qui n’ont pas chaussé mes godasses ne peuvent pas comprendre ça, mais par contre ils étaient bien présent pour me faire la morale et me dire quoi faire et comment le faire… Mais leurs avis ce n’était pas ma vie.
    Et aujourd’hui je vois cette étape dans ma vie comme une grand « nettoyage » en fait. J’ai fait de la place, dans ma tête, autour de moi… Je ne sais pas encore vers quoi cela va m’emmener. Mais je me sens un peu plus léger aujourd’hui…
    Comme quoi, les pires expériences peuvent mener vers du mieux.
    La guerre n’est pas encore gagnée (guerre contre moi même et mes démons).. Mais j’avance, bataille après bataille, perdue ou remportée… J’avance.
    Merci d’offrir ce lieu pour m’exprimer, je ne sais pas pourquoi je le fais en fait, je parle sans doute à un bot.. lol.. Mais bon, chacun est légitime selon vos propres mots.

    J'aime

    • conseilsdepauline

      Non vous me parlez à moi.
      Sentez vous libre de vous exprimer, c’est mon but à travers ce blog.
      Nous avons le droit de nous exprimer. Nous sommes légitime peu importe notre souffrance ne l’oubliez pas. Ne jamais se comparer aux autres, c’est nous d’abord et nos ressentis.

      J'aime

  2. Alain

    Merci chère Pauline, j’aime beaucoup votre façon de dire les choses :
    « ne pas se comparer », « chacun est légitime »… C’est aussi de cette manière que je vois les choses.
    Je déteste quand quelqu’un me dit :
    « ah mais tu vois, regarde untel ou untel, toi à côté tu n’as aucune raison de te plaindre »….

    J’ai toujours dit que ce n’est pas en montrant ce qu’il y a de pire à côté qu’on aide une personne à s’en sortir. Au contraire… Je pense qu’en faisant cela, on ne fait qu’enfoncer le clou. La personne finit par se dire « bon ben je suis vraiment un gros nul, l’autre là il est bien malgré le fait que … Et moi je n’y arrive pas ».

    Je suis en train de parcourir votre blog. Merci de me proposer de m’exprimer ici. Votre page Facebook est apparue ce matin dans mon fil d’actualité, c’est pour cela que je suis venu ici.

    Mais je ne m’exprime plus sur FB, ou très peu, pour des choses simples, sans trop d’importance, depuis que j’ai découvert que tous les « amis » de ma page pouvaient lire ce que j’écrivais. J’ai trouvé cela tellement dérangeant.

    Au moins ici, c’est anonyme. Et finalement c’est une bonne chose.

    Je viendrai commenter de temps à autre, selon mon humeur, mes envies. Car beaucoup des sujets que vous traitez, me concernent de plus ou moins près : « dépression, insomnie, angoisse, hypersensibilité, grandir sans père etc … Il y en a tant.

    Même si j’avance aujourd’hui, et fais la paix avec certaines mauvaises passes de ma vie, j’ai encore beaucoup de travail à accomplir, et parfois je me rends compte que je suis encore bien fragile.

    Aussi, toutes les expériences partagées, je m’en inspire, je me rassure aussi, de savoir qu’on est tellement nombreux à vivre ce genre de chose. Et j’ai parfois, souvent, besoin, envie de partager aussi. Donc, encore une fois, merci de me laisser cette opportunité.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s