Vivre son hypersensibilité face aux autres

Etre hypersensible n’est pas facile au quotidien. Il faut savoir que nous sommes hypersensibles, s’accepter, et en exploiter les forces pour bien la vivre. Je vous en ai bien parlé dans mon premier article sur l’hypersensibilité.

Mais, à mon sens, ce qui est au moins aussi dur que soi même être hypersensible, ce sont les autres face à notre hypersensibilité.

Quand je parle des autres, je parle des gens qui ne sont pas hypersensibles autour de nous.

Etre hypersensible, c’est ne pas être dans la « norme ». Et ne pas être dans la « norme », cela pose problème pour beaucoup de gens. Les gens ont peur de la différence.

Beaucoup d’hypersensibles vous diront qu’ils se sentent seuls et incompris, qu’ils ont l’impression de ne pas partager la même réalité que les autres.

L’hypersensible se sentira différent dès sa plus tendre enfance. Dès petit, il sera plus intelligent, plus sensible, et percevra déjà la réalité du monde adulte. Il se sentira déjà en décalage avec ses camarades de classe, mais aussi avec sa famille. Les parents d’un hypersensible ne seront pas forcément en capacité de comprendre leurs enfants, ni de s’adapter.

A partir de là, l’enfant hypersensible grandira trop vite. Sa famille ne lui apportera pas les besoins émotionnels nécessaires dont l’enfant hypersensible a besoin.

Souvent, l’enfant hypersensible dans sa famille sera parentifié. En effet, l’enfant hypersensible est intelligent et mature et prendra en charge ses parents, sa fratrie… Il les consolera, sera un médiateur. Tout cela car l’enfant hypersensible ressens les non-dits, ressens les besoins de sa famille, ressens les conflits, et voudra tout prendre en charge car il ne supporte pas les conflits. Ils grandiront souvent d’ailleurs en ayant un sentiment de culpabilité et la peur de ne jamais en faire assez.

A l’école, l’enfant hypersensible est plus mature que ses camarades. Il est aussi plus intelligent. Il ne comprend pas l’innocence de ses compères. Les enfants sont insouciants et ne réalise pas la vérité du monde. Mais l’hypersensible est très tôt conscient de cette vérité. Il se sentira du coup très tôt en décalage avec les autres et sentira qu’il n’est pas comme les autres. 

Avec tous ses faits, l’enfant hypersensible se sentira très tôt différent et seul. Il va essayer de se fondre dans la masse , il essaiera de se faire tout petit. Mais il ne sera pas lui-même et ne sera pas heureux. Déjà petit.

Au moment de l’adolescence ( je dirai plutôt à partir du collège ), le harcèlement scolaire pourra survenir. Il viendra de ses camarades qui sentiront sa différence en s’en amuseront. Le harcèlement scolaire pourra aussi venir des professeurs. L’être hypersensible a un énorme potentiel. Il est intelligent, créatif, a des capacités, apprends vite, et sort du lot en réalité d’une manière positive. Mais l’envie toxique de ses camarades et de ses professeurs va créer ce harcèlement.

Le harcèlement scolaire pourra vraiment détruire l’être hypersensible ( le harcèlement scolaire détruit tout le monde mais la nous parlons des hypersensibles). Au moment où le harcèlement se sera arrêté, l’être hypersensible sera renfermé, se fera tout petit et essaiera au mieux de rentrer dans le moule. Il portera un masque.

Mais le plus malheureux, c’est que l’hypersensibilité ne sera présente que sous sa forme négative. Il ne restera que des sautes d’humeurs, une grande tristesse, voir le monde d’une manière négative. L’être hypersensible aura enfermé dans un coin de sa tête sa créativité, son idéalisation, sa positivité, ses capacités, son intelligence. En bref, ils auront appris à réprimer et camoufler leurs dons exceptionnels.

A l’âge adulte, l’être hypersensible pourra être entouré de gens toxique.

Pourquoi ?

Parce que l’être hypersensible est très empathique et ne sait pas forcément gérer son empathie. Il peut absorber l’énergie négative des gens. Et par conséquent, des gens peuvent se servir de lui pour se libérer de leurs maux. Sauf que l’être hypersensible en sortira épuisé, vidé. Ces gens là se nomment les vampires émotionnels.

Comme dit dans mon premier article, il faut accepter son hypersensibilité et en être fier.

En premier lieu, quand on se rend compte que nous sommes hypersensibles, il faut accepter ce que vous avez vécu dans le passé. Il faut accepter que nous n’avons pas été bien accompagné par notre famille, mal accompagné par l’école et pardonner. Il faut reconnaître l’injuste que l’on a vécu. Il faut lâcher prise, faire le deuil pour guérir. Guérir de notre passé pour renaître.

Concernant notre famille, il faut accepter qu’ils ne nous comprendront peut-être jamais. Et votre nature d’hypersensible peut vous causer du tord. Vous n’acceptez pas les mensonges, vous ne pouvez pas vous empêcher de dire des vérités qui fâchent. Pour éviter les conflits, vous pouvez décider de faire un jeu.

Vous pouvez vous dire que vous êtes un étranger qui observe votre famille d’une manière objective. Vous observez simplement, comme un chercheur qui va en terre inconnue. Le but en réalité est de vous détacher de cela. De ne plus prendre à cœur les choses pour ne pas souffrir.

Cet exercice fonctionne aussi en société, au travail, avec des amis… Le but n’est pas de fuir. Le but est d’affronter la société. Mais des fois, la société n’est pas saine, ne vous correspond pas. Au lieu de fuir, d’être malheureux, faîtes cet exercice. Arrivez à vous détacher de la situation. Amusez-vous à observer mais arrêtez de prendre à cœur les choses. Cela vous videra votre énergie inutilement.

Enfin, pour éviter les vampires émotionnels, utilisez votre don d’empathie. Utilisez votre don pour sentir la personne, pour sentir son aura. Vous savez que vous en êtes capable. Les gens hypersensibles ressentent l’énergie positive ou négative des gens. Alors le but est d’utiliser votre don pour « trier » les personnes qui essaient d’entrer dans votre intimité.

Je tiens tout de même à souligner le fait qu’avoir un être hypersensible comme ami.e, comme conjoint.e est une vraie chance. L’être hypersensible est très loyale. Il sera toujours la pour vous, vous consolera, vous aidera et vous soutiendra.

Le but est de vous protéger, mais pas de fuir. Il faut reconnaître son hypersensibilité et ensuite s’adapter au monde. En réalité, il faut apprendre à se détacher, comme si vous partiez de votre corps et que vous regardiez la situation d’en haut quand c’est nécessaire. Des gens seront très compréhensifs, bienveillants avec vous et vous accepterons complètement. Mais d’autres se serviront de vous, et il faut éviter cela.

Vous devez aussi vous détacher des autres concernant vos capacités. Vous devez arrêter de vouloir réprimer vos dons. Vous devez assumez votre créativité, votre intelligence et briller. Vous ne devez pas utiliser votre énergie pour rentrer dans le moule. Pourquoi vouloir être comme tout le monde ? Pourquoi ne pas vouloir juste être vous ?

Vous êtes exceptionnelles, et vous serez une aide précieuse, un pilier pour les gens qui vous méritent.

Vous ne devez pas vous dévaloriser. Vous devez comprendre que vous êtes unique et exceptionnels. Vous devez apprendre à utiliser une carapace pour ne pas dépenser votre énergie pour des personnes qui n’en valent pas la peine.

Vous devez juste vous aimer vous, vous faire confiance et faire confiance en vos capacité.

J’espère que cet article vous aura plus. J’espère que j’aurai réussi à vous faire passer un bon message.

Pauline

2 commentaires sur “Vivre son hypersensibilité face aux autres

  1. J’ai l’impression que tu as résumé ma vie 😂 Je travaille beaucoup sur mon lacher-prise en ce moment, j’étais beaucoup trop dans le contrôle et aujourd’hui je vis au jour le jour. J’ai également décidé de m’accorder beaucoup plus de temps pour moi, solo, parce que je donnais beaucoup de ma personne et, suite à un conflit, ça a été pour moi le déclencheur. Etre entouré de bonnes personnes et pouvoir se confier à elles, ça fait également un bien fou ! Bisous 😘

    J'aime

Répondre à Menelwen Chronicles Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s